Année 2020


15 novembre 2019   24 janvier 2020  


15 novembre 2019

Philippe BEYVIN - Alain JASPARD

Malgré le froid et la pluie, ce café littéraire, qui a réuni une trentaine de personnes, s’est déroulé dans une ambiance très chaleureuse, grâce aux deux auteurs présents et à la prestation généreuse de Jacques Guillot, saxophoniste.

Alain Jaspard, 79 ans nous montre qu’il n’y a pas d’âge pour écrire un premier roman ! Après avoir adapté plusieurs livres de jeunesse en séries animées (Tom Tom et Nana, Les contes de la rue Broca...), il est allé, au moment de la retraite à la rencontre de ceux qui ne sont pas tout à fait « dans les normes » : séances des flagrants délits devant les tribunaux, rencontres avec « les gens du voyage », visites dans les prisons...

Il a su animer, par son langage vivant, imagé, truculent, cru parfois la présentation de son 1er roman « Pleurer des rivières » (titre emprunté à une chanson de Victor Lazlo) qui met en scène des personnages de milieux sociaux si différents qu’ils n’auraient jamais dû se rencontrer.

Philippe Beyvin, né en 1968,est un passionné de littérature américaine et de l’histoire du XXe siècle, depuis le drame de l’Arménie jusqu’aux conflits du Vietnam, du Cambodge et de la Corée. Le sort des journalistes et photographes de guerre retient tout particulièrement son intérêt.
Son 1er roman « les photos d’un père » nous fait traverser cette période avec Thomas, adolescent qui vient d’apprendre de la bouche même de sa mère que son père n’est pas son père et qui se lance à la recherche de son père biologique. Son écriture simple, fluide, sans fioriture rend ses personnages attachants, sa parole, calme, mesurée a bien retracé l’atmosphère de son roman.

Merci à Maria d’avoir animé cette soirée.