Année 2013

LAURÉAT : Sylvain Pattieu



Romans parus depuis la plume d'or obtenue par Sylvain PATTIEU :
2017   Nous avons arpenté un chemin caillouteux  Plein jour
2016   Et que celui qui a soif, vienne un roman de pirates  Rouergue
2015  Beauté parade  Plein Jour
2013  Avant de disparaître, Chroniques de PSA-Aulnay  Plein jour
2013  Le bonheur, pauvre rengaine  Le Rouergue


Les images de la soirée de la remise du prix, samedi 25 janvier 2013


  Sylvain Pattieu  

Les "impatientes", ce sont elles deux, Alima Sissoko et Bintou Masinka, lycéennes de Seine-Saint-Denis, africaines par leur origine. Même couleur de peau mais si différentes dans leurs aspirations. L'une élève de première S, qui mise tout sur l'école, et rêve d'intégrer la préparation pour le concours Sciences Po. L'autre, grande gueule et formes exubérantes, abonnée aux sanctions et aux soirées en boîtes de nuit. "Fleurs de banlieue", les appellent leur jeune professeur d'histoire, Kévin Roullier, qui n'a pas peur du cliché, lui-même archétype de ces jeunes profs venus de région pour un premier poste en ZEP, abonné à meetic pour lutter contre la solitude... Mais comment se jouer des clichés sur ces banlieues qui alimentent tous les fantasmes pour mieux les dépasser ? C'est le pari de Sylvain Pattieu, dans son premier roman, en s'enfonçant dans le concret du quotidien de ses personnages. On arpente donc les lieux, à l'écoute des voix de Kévin, Alima et Bintou, on lit des dossiers scolaires, on ausculte les rêves. Mais sous l'anodin du quotidien, se dessine l'incident qui les réunit tous les trois, banal du quotidien lycéen mais qui, dégénérant, mène à l'exclusion des deux élèves. Catastrophe pour Alima, issue attendue pour Bintou. Irresponsabilité terrible de l'enseignant. On entre alors dans la deuxième partie du roman, autre lieu, autre exploration romanesque. Réunies dans le même sac, les deux ex-lycéennes vont soudain être plongées dans le monde du travail, par l'entremise de l'assistance sociale du lycée. Engagées toutes les deux comme caissières, 25 heures par semaine, dans un magasin de décoration au centre de Paris. Nouveau monde. Nouveaux codes. Sous le regard d'Aziz, le vigile ex-étudiant et longtemps sans papier, c'est le petit peuple des vendeurs et des caissières qui prend vie. A nouveau les portraits sont dessinés d'un crayon tout à la fois fictionnel et sociologique. Le directeur sorti d'une petite école de commerce, la représentante CGT, les jeunes mères de famille employées à temps partiel vivant loin en banlieue. Jargon managérial, vexations et maladresses. Grève enfin, dans laquelle les deux gamines blacks se lancent avec leurs capacités de résistance, leur intelligence. Finalement bien armées pour la vie, ces "corps impatients et âmes ardentes" vont résister au système. Un instant, l'ordre établi vacille. La grève sera brisée, mais pas elles. Dans ce premier roman, Sylvain Pattieu a l'originalité d'un historien du contemporain venu au roman, avec son souci du fait vrai et son respect de la complexité du réel. Comme un Georges Perec qui ausculterait les "Choses" d'aujourd'hui...

Vous pouvez également consulter le résumé de la librairie Vaux Livres
  Des impatientes
  Le Rouergue

Les autres candidats

 
  Chrisophe Carlier  

J'éprouvais pour Elena une tendre reconnaissance. J'avais toujours voulu tuer quelqu'un. Pour y parvenir, il me manquait simplement de l'avoir rencontrée" songe Craig, fraîchement débarqué des États-Unis comme Elena d'Italie. Tous deux se trouvent pour une semaine au Paradise : un palace, vrai monde en soi, où l'on croise parfois au bar d'étranges clients. Par exemple cet homme de Parme, mari volage et volubile, découvert assassiné au lendemain de leur arrivée. Entre Craig et Elena naît un sentiment obsédant, fait d'agacement et d'attirance, sous l'oeil impitoyable de Sébastien, le réceptionniste, auquel rien n'échappe. Ou presque. Dans cette envoûtante et spirituelle fiction à plusieurs voix, chacun prenant à son tour la parole, chacun observant l'autre, épiant son voisin, amour et meurtre tendent à se confondre. En émule d'Agatha Christie et de Marivaux, Christophe Carlier prouve avec maestria que l'accidentel, dans le shaker du grand hôtel, a partie liée avec l'imaginaire. Et qu'un assassin peut être aussi discret que l'homme à chapeau melon de Magritte, au visage dissimulé à jamais derrière une pomme verte.

Vous pouvez également consulter le résumé de la librairie Vaux Livres
  L'assassin à la pomme verte
  Serge Safran
 
  Philippe Cohen-Grillet  

Un jour de septembre 2007, à Coulogne dans le Nord-Pas-de-Calais, les corps sans vie de quatre personnes, le père, la mère, le fils et la fille, ont été retrouvés pendus dans le salon du pavillon familial. Les raisons, comme l'enchaînement des faits, n'ont jamais été élucidés. Il était temps d'y remédier, Philippe Cohen-Grillet l'a fait, quitte à tout inventer. Quoi de mieux qu'un bon roman pour révéler nos existences comme un miroir dans lequel nous devrions nous reconnaître. Ce premier roman raconte avec humour et réalisme la descente aux enfers de gens victimes de la crise.

Vous pouvez également consulter le résumé de la librairie Vaux Livres
  Haut et court
  Le Dilettante
 
  Samuel Doux  

Jeune trentenaire parisien, Elias apprend, non sans soulagement, que sa grand-mère maternelle, femme culpabilisante et anxiogène, vient de mettre fin à ses jours. Contraint de se rendre à Poitiers, qu'il exècre, pour organiser les funérailles, il découvre que la vieille dame juive s'est volontairement suicidée lors de Yom Kippour, jour du Grand Pardon. Si le geste est déjà chargé de symboles, le cauchemar ne s'arrête pas là, car la date ne dit pas la manière, et sur ce sujet tout le monde se tait… Elias se lance alors dans la recherche fiévreuse d'une bague sertie de diamants dont il doit hériter, témoignage d'une histoire séculaire. Trois jours durant le jeune homme suit le jeu de piste laissé par sa grand-mère, prépare sans conviction la cérémonie d'adieux, prévient des gens indifférents, tout en essayant de faire taire les fantômes familiaux. Finalement, il se prend les pieds dans le tapis de son histoire, celle qu'il connaît comme celle qu'il ignore. Trois autres récits croisent alors celui d'Elias pour l'éclairer d'un nouveau jour. Son arrière-grand-père, Moshe Herschel, nous raconte sa Pologne natale et les horreurs quotidiennes infligées aux populations juives par les soldats du Tsar. Vingt ans plus tard, exilé en France, il échappe à la barbarie nazie, mais le reste de sa famille est décimé. Paul Serré, le grand-père d'Elias, remonte, lui, le fil de sa jeunesse sous l'Occupation, découvrant avec inquiétude son goût pour les hommes. Enfin, vient le récit d'Emmanuelle, la mère d'Elias, jeune femme exaltée qui se jette à corps perdu dans l'euphorie des années soixante, et nous dit sa soif de vivre, trop tôt brisée par l'arrivée d'un cancer. Roman choral, Dieu n'est même pas mort alterne différentes voix, toutes issues d'une lignée que l'Histoire ou le destin se sont acharnés à tordre. Avec un point de vue critique sur le poids des origines, le narrateur revendique un droit au bonheur et à la légèreté que le passé de sa famille semble lui avoir dénié. Il sait pourtant que jamais il ne pourra se départir de ses racines. Comment échapper au roman familial ? Voilà la question que pose ce récit dont la construction originale n'est pas le moindre des charmes. Un regard neuf sur la mémoire et sur son mode de transmission.

Vous pouvez également consulter le résumé de la librairie Vaux Livres
  Dieu n'est même pas mort
  Julliard
 
  Carole Fives  

Certains pensent que le divorce, ça ne sépare que les adultes. Années 80. Déferlante rose sur la France. Première grosse vague de divorces aussi. A la télé, Gainsbourg, Benny Hill et le Top 50. Un frère et une soeur sont éloignés. Vacances, calendriers, zone A, zone B. La séparation est vécue différemment par chacun. Chacun son film, sa version, le père, la mère, la soeur. Chacun sa chanson. Un seul se tait, le cadet. Lui, ne parle pas, il attend. Huit ans, neuf ans, dix ans… Dans les familles, les drames se jouent mais ne se disent pas. Huit ans, vingt ans trente ans… Que nos vies aient l'air d'un film parfait est un livre sur l'amour fraternel, celui qui seul permet de traverser ces années sauvages, ces plages d'enfance.

Vous pouvez également consulter le résumé de la librairie Vaux Livres
  Que nos vies aient l'air d'un film parfait
  Le Passage
 
  Elisabeth Laureau-Daull  

Syndrome de glissement : détérioration rapide de l'état général d'une personne âgée. En choisissant Les Mouettes, une maison de retraite de la banlieue parisienne, Madame Julienne, 85 ans, espérait finir sa vie sereinement. Or, ce n'est pas le cas. Elle découvre aux Mouettes le tragique ordinaire des maisons de retraite et, malgré sa révolte et sa vitalité, elle se sent peu à peu niée, gommée, piégée. Impuissante face à sa vieillesse et celle des autres pensionnaires, elle décide néanmoins d'entreprendre un journal, où elle consigne par le menu les détails de leur vie quotidienne qui, peu à peu, les enferment dans l'infantilisme et les privent insidieusement de toute liberté d'action ou de pensée. Cet acte d'écriture l'aide à garder l'espoir. Mais les découvertes qu'elle y fait sur elle-même et l'histoire de sa vie la perturbent profondément. À l'heure des bilans, c'est l'obsession d'une autre vieillesse, celle d'Adélaïde, sa grand-mère tant aimée qui se fait jour. S'engage alors un bras de fer entre elle et l'administration. Julienne prendra la tête d'une fronde qui secouera un moment les pensionnaires. Mais le combat est inégal. Julienne s'épuise, se laissant aller à ce syndrome de glissement qui semblera avoir raison d'elle.

Vous pouvez également consulter le résumé de la librairie Vaux Livres
  Le syndrome de glissement
  Arléa
 
  Olivier Bass  

Hors concours

  L'homme de Marmara
  La Découvrance
 
  Alice Decker  

Hors concours

  Chardin, la petite table de laque rouge
  Arléa
 
  Bruno Migdal  

Hors concours

  Petits bonheurs de l'édition
  La Différence
 
  Mihai Babeanu  

Hors concours

  Une vie... un dossier
  Publibook
 
  Paul Beauvais  

Hors concours

  Carnets de plage
  Prem'Edit 77


              
Historique du prix Un livre Une commune