Année 2014

LAURÉATE : Verena Hanf

     


Romans parus depuis la plume d'or obtenue par Verena HANF :
2014  Simon, Anna, les lunes et les soleils  Le Castor Astral


Les images de la soirée de la remise du prix, samedi 24 janvier 2015


  Verena Hanf  

Violette et Enrique n'ont pas grand-chose en commun. Tout les sépare : l'âge, le statut social, la culture, la couleur de la peau... Tout, sauf une grande solitude. Violette, une femme d'une soixantaine d'années, l'a choisie elle-même en coupant tout contact avec ses proches et ses connaissances. Enrique, un jeune Bolivien sans papiers, y est contraint par son exil et sa pauvreté. Lorsque leurs chemins se croisent, un besoin de soutien réciproque va les rapprocher et les sortir de leur isolement. Pour Violette, femme très indépendante mais qui, depuis plusieurs années, ne parle plus qu'avec elle-même (et sans le moindre ménagement), c'est la porte des sentiments qui s'ouvre à nouveau. Et celle de son passé, qu'elle avait banni avec force. Pas de sentimentalisme dans ce roman où se déploient une grande lucidité, un refus des idées préconçues et de l'apitoiement facile. Pourtant, c'est de sentiments dont il est question dans cette rencontre. Rigide, fermée, Violette n'est pas quelqu'un qui suscite une sympathie immédiate mais elle force notre admiration puis notre affection par son désir d'être juste et par la lutte qu'elle mène avec courage contre elle-même. Enrique, quant à lui, va l'aider à révéler la part généreuse et tendre qui sommeille en elle.

Vous pouvez également consulter le résumé de la librairie Vaux Livres
  Tango tranquille
  Castor Astral

Les autres candidats

 
  Déborah Lévy-Bertherat  

Hélène est la petite nièce de Daniel Roche, l’auteur, sous le pseudonyme de H. R. Sanders, d’une fameuse série de romans d’aventures à succès, La Marque noire. Quand elle s’installe à Paris pour y étudier l’archéologie, l’écrivain lui prête sa chambre de bonne. Elle est alors amenée à fréquenter ce personnage un peu loufoque qu’elle n’apprécie guère et dont elle n’a jamais lu les livres. Son ami Guillaume en est, lui, un lecteur fanatique et tente de l’initier à sa passion. En se prenant au jeu des histoires de La Marque noire, celle-ci va bientôt être happée par une aventure d’un tout autre genre : elle va mettre au jour des pans enfouis de l’enfance et de la jeunesse de Daniel et, dans le sillage, exhumer un secret lourd qui remonte aux heures sombres de l’Occupation. Les lecteurs de H. R. Sanders attendent quant à eux le vingt-quatrième volume de la série, dont les rumeurs prétendent qu’il sera le dernier.

  Les voyages de Daniel Ascher
  Rivages
 
  Vincent Pieri  

Dans 14 mn, je suis dehors, sans argent, et je n'ai plus qu'une cigarette. Il va falloir renflouer les caisses, aller faire la manche. La corvée. Récupérer une quinzaine d'euros :5 pour les clopes, 7 pour ce soir et 3 pour demain. Je déteste mendier. Ce n'est pas tant le geste, la position humiliante qui me gêne. Non, ça, on s'y fait, avec le temps. Mais les regards. Mauvaise humeur, haine, pitié écœurante, terreur, tous les sentiments les plus dégueulasses y passent. Ce qui m'atteint le plus, c'est cette indifférence feinte, ce coup d’œil rapide, en coin, avant d'accélérer le pas, cette peur de me regarder dans les yeux, comme un des leurs. À Paris, au cour de l'hiver, un clochard écrit son journal : il raconte ses journées, les passants indifférents, les humiliations et les petites victoires contre le froid, la faim... Vivre dans la rue est une lutte de tous les instants. Sur le quai de la station Rome où il a ses habitudes, parmi tous les visages qui défilent devant lui et qui ne le voient pas, il remarque celui d'une jeune femme, qu'il se met à guetter tous les jours ? parce qu'elle lui rappelle une troublante violoncelliste qu'il a connue par le passé. Car, à 37 ans, cet homme a eu une vie avant d'être SDF... Un roman âpre et dense, très actuel, porté par une langue tour à tour crue et poétique.

  Station Rome
  Mercure de France
 
  Alexandre Postel  

Damien North est professeur de philosophie dans une université cossue. Veuf, il mène une vie triste et solitaire. Mais un jour, il est embarqué par la police qui l'accuse d'avoir téléchargé sur son ordinateur des images provenant d'un réseau pédophile... L'affaire fait grand bruit, d'autant que Damien est le petit-fils d'une figure politique historique. L'inculpé a beau se savoir innocent, chacun se souvient d'un geste, d'une parole qui, interprétés à la lumière de la terrible accusation, deviennent autant de preuves à charge. Même une banale photo de sa nièce, unique enfant de son entourage, ouvre un gouffre d'horribles suppositions. Le terrible engrenage commence à se mettre en marche. Alexandre Postel décrit avec acuité la farce des conventions sociales, les masques sous lesquels se cachent le pouvoir, la jalousie ou le désir de nuire - et les dérives inquiétantes d'une société fascinée par les images.

  Un homme effacé
  Gallimard
 
  Isabelle Stibbe  

1934. Bérénice, adolescente juive, entre au Conservatoire contre la volonté familiale. La jeune fille, au prénom prédestiné, entame sa formation théâtrale dans la classe de Louis Jouvet. Sa vie est désormais rythmée par l’apprentissage des plus grands rôles du répertoire, elle croise Jean Gabin, Jacques Copeau, Jean-Louis Barrault… Admise à la Comédie-Française, Bérénice devient une comédienne de renom. La montée du fascisme en Europe, les tensions politiques en France, les rivalités professionnelles, les intrigues amoureuses, rien n’entache le bonheur de Bérénice. Mais au tout début de l’Occupation, avant même la promulgation des lois raciales, la maison de Molière exclut les Juifs de sa troupe. La brillante sociétaire, qui avait dissimulé ses origines, est alors rattrapée par son passé. Sous les ors et les velours de la Comédie-Française, au cœur du Paris de l’Occupation, vont se jouer les actes d’un drame inédit : celui d’une actrice célèbre prise au piège d’une impitoyable réalité. Une trajectoire captivante d'une artiste qui rend justice, à sa façon, aux destins brisés par la folie meurtrière de la 2nde Guerre mondiale.

  Bérénice 34-44
  Serge Safran
 
  Sophie Van Der Linden  

Et je me vois là, dans tout ça. Une petite chinoise de dix-sept ans, une paysanne, partie à l'usine parce que son grand frère entrait à l'université. Quantité des plus négligeables, petite abeille laborieuse prise au piège de sa ruche. Enfermée là pour une éternité. Aujourd'hui en Chine. Mei, jeune ouvrière de dix-sept ans vit, dort et travaille dans son usine. Elle rêve aussi. Confrontant un souffle romantique à l'âpre réalité, La Fabrique du monde est une plongée intime dans un esprit qui s'éveille à l'amour, à la vie et s'autorise, non sans dommage, une perception de son individualité.

Vous pouvez également consulter le résumé de la librairie Vaux Livres
  La fabrique du monde
  Buchet-Chastel
 
  Marine Kergadallan  

Hors concours

Vous pouvez également consulter le résumé de la librairie Vaux Livres
  Le ciel de Célestine
  Diabase
 
  Anne Vallaeys  

Hors concours

  Le loup est revenu
  Fayard


              
Historique du prix Un livre Une commune